Archives

Retrouvez ci-dessous notre programmation passée.

Saison actuelleSaison 2015-2016Saison 2014-2015Saison 2013-2014Saison 2012-2013Saison 2011-2012Saison 2010-2011

Moi, Daniel Blake / Ciné Club

Vendredi 12 mai / 20h15

Drame britannique de Ken Loach – 2016
Avec Dave Johns, Hayley Squires, Dylan McKiernan…
Durée : 1 h 41

Palme d’Or 2016 du Festival de Cannes.

Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l’obligation d’une recherche d’emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Katie, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d’accepter un logement à 450 km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Katie vont tenter de s’entraider…

« Ken Loach nous prend par les sentiments, et c’est très bien. En le faisant, il nous rend notre pleine capacité d’empathie face à ces hommes et femmes qui nous ressemblent et suscitent en nous un indiscutable élan de solidarité.

On en ressort meurtri, par une de ces blessures créées par les injustices de notre monde. Mais avec une reconnaissance infinie pour ce cinéaste capable de nous porter pareil coup au coeur, ce tribun révolutionnaire, en phase avec les luttes d’aujourd’hui et en même temps intemporel dans son souci et son exigence de se ranger, encore et toujours, inlassablement, du côté des opprimés. »
Les Grignoux

Entrée : 4 € / Enfants, étudiants : 2 € / Art. 27 : 1,25 €

Printemps musical transfrontalier 2017 / Lions Club Laclaireau - Comté de Chiny

Dimanche 7 mai / 16h

En décentralisationAu centre sportif du Clémarais, à Aubange

Concert de l'Orchestre Philharmonique de la Lorraine Gaumaise, dans le style Nights of the Proms avec grands classiques, musiques de films, pop… dirigé par Yannick Erel.

Entrée: 12€ / Gratuit pour les moins de 16 ans      www.lions-laclaireau.be

Concert de printemps / Harmonie Royale des Sapeurs Pompiers

Dimanche 30 avril / 16h

En invité, la Société Royale Philharmonique de Saint-Mard.

www.harmonieathus.be

Florence Foster Jenkins / Ciné Club

Vendredi 28 avril / 20h15

Biopic britannique de Stephen Frears – 2015 – V.O.S.T.Fr.
Avec Meryl Streep, Hugh Grant, Simon Helberg…
Durée : 2 h

Quand Meryl Streep chante aussi faux que… Catherine Frot !

L’histoire vraie de Florence Foster Jenkins, héritière new-yorkaise et célèbre mondaine, qui n’a jamais renoncé à son rêve de devenir une grande cantatrice d’opéra. Si elle était convaincue d’avoir une très belle voix, tout son entourage la trouvait aussi atroce que risible. Son « mari » et imprésario, St Clair Bayfield, comédien anglais aristocratique, tenait coûte que coûte à ce que sa Florence bien-aimée n’apprenne pas la vérité. Mais lorsque Florence décide de se produire en public à Carnegie Hall en 1944, St Clair comprend qu’il s’apprête à relever le plus grand défi de sa vie…

« Stephen Frears se penche sur la véritable Florence Foster Jenkins, son film n’est donc pas un remake anglo-saxon du film Marguerite. C’est bien mieux que cela ! Parce que son film met en place un trio savoureux (Florence, son pianiste, son mari).

Le réalisateur orchestre les rapports complexes de ce trio avec un doigté impeccable, grâce à un casting parfait. Meryl Streep dans le rôle de Florence Foster Jenkins prouve une fois de plus qu’elle peut tout jouer, Hugh Grant dans le rôle de son mari rappelle qu’il est capable de jouer autre chose que des comédies romantiques, et dans le rôle de l’accompagnateur Cosme McMoon, Simon Helberg, vu dans la série “Big Bang Theory” est une révélation. »
Hugues Dayez - RTBF

Entrée : 4 € / Enfants, étudiants : 2 € / Art. 27 : 1,25 €

CircoRythm’OH ! / De la 1re maternelle à la 3e primaire

© D. R.

16 et 17 mars, 27 et 28 avril / Cirque musical poétique et décalé, par La Bête à plumes.

Qui sont-ils ? Deux fantômes déambulant dans un labyrinthique espace-temps, un couple farfouillant dans le grenier d’un antiquaire un peu fou, deux enfants s’inventant de mystérieuses histoires ou peuplant d’étranges souvenirs ?

Tableau après tableau, ils alternent jonglerie d’éventails ou de parapluies, jeu, mouvements, body percussions, tandis que les traditionnelles boleadoras argentines ajoutent un zeste de sensation forte à l’ensemble et que les pieds s’en mêlent parfois sans pourtant jamais s’emmêler. La musique, surtout de cordes parées, glissant sur les cordes magiques du violon, rêve aussi sur les lancinantes mélodies de l’accordéon.

Les secrets des cercles de l’épouvante / De la 1re à la 6e secondaire

© D. R.

Mardi 25 avril / Conte musical

Spectacle musical conté autour de l’univers de Jean Ray, par Christian Schaubrœck au conte et Maïté Graff au violon.

Parce que Jean Ray a rencontré des êtres étranges, monstrueux et fantastiques ;
Parce que sa petite-fille a découvert les secrets des Cercles de l’Epouvante ;
Parce que le tic-tac d’une horloge, la toux d’un mourant ou le bruit de pas dans le grenier entretiennent notre épouvante ;
Parce que le brouillard camoufle parfois de sombres sentiments…

Français ? Non peut-être… / Théâtre - Humour

© David Olkarny

Vendredi 21 avril / 20h15

Mise en scène : Patrick Ridremont
Distribution : Jules

Jules, le plus belge des humoristes français, se frotte à la belgitude !

S’il y a quelques années encore le Belge était un ringard aux yeux de nos « amis » d’outre-Quiévrain, aujourd’hui il est devenu tendance et incarne la classe ultime.

Après une petite dizaine d’années passées en Belgique, Jules se méprend, apprend, surprend et entreprend de comprendre notre beau royaume qui s’en prend plein le cornet ! Entre surréalisme (à la belge), humour mordant, élégant et parfois arrogant (à la française), Jules nous régale de tous ces détails qui font notre Belgique !

Humoriste-chroniqueur sur Bel-RTL Matin avec « le Meilleur de l’Actu en Délire », Jules nous explique comment il a adopté la Belgique et comment elle l’a adopté en retour !

« Avec la mauvaise foi, le chauvinisme, le côté hâbleur et râleur que nous attribuons (avec justesse ?) à nos voisins du sud, Jules égratigne avec une tendresse amusée les travers aussi bien des uns que des autres.

De l’esprit patriotique aux noms de villages, de l’amour de l’accordéon à la prétention d’être par naissance un véritable chef coq (digne de participer aux plus grandes émissions de téléréalité du genre), des personnages célèbres dont il faut s’enorgueillir (ou pas) aux expressions et accents savoureusement typiques, Jules évoque nos différences et nos points communs avec un humour délicieusement irrévérencieux, mais jamais méchant. »
Plaisir d’Offrir

abonnement Entrée : 12 € / Tarif réduit : 6 € / Art. 27 : 1,25 €      www.lesitedejules.com

Histoire d'eau / Exposition de photos

© Olivier Oswald

Du 25 mars au 2 avril

En décentralisationSalle la Harpaille, Clémarais, Aubange

Vernissage le vendredi 24 mars, 20 h.

Exposition de photographies sur le thème de l'eau, par deux membres du Phothus, Michel Maffioli et Olivier Oswald.

L’exposition présente des photos très surprenantes qui résultent de la technique de prises de vue de la collision de gouttes d’eau grâce à des combinaisons conjuguant des procédés informatiques, électroniques et hydrauliques.

Cette exposition est proposée par le Phothus, en collaboration avec le Syndicat d’Initiative, l’Administration communale, le Centre Culturel et la Maison des Jeunes (Planète J) d’Aubange.

Entrée libre

Histoire d'eau

© Olivier Oswald

Du 25 mars au 2 avril / Exposition de photos

En décentralisationSalle la Harpaille, Clémarais, Aubange

Vernissage le vendredi 24 mars, 20 h.

L’exposition présente des photos très surprenantes qui résultent de la technique de prises de vue de la collision de gouttes d’eau grâce à des combinaisons conjuguant des procédés informatiques, électroniques et hydrauliques.

Des démonstrations illustrant ces procédés seront organisées à destination des classes qui souhaitent visiter l’exposition.

Cette exposition est proposée par le Phothus, en collaboration avec le Syndicat d’Initiative d’Aubange, le Centre Culturel d’Aubange et Planète J.

Entrée libre

Les relations entre les jeunes, les ados et les aînés / Conseil Consultatif communal des Aînés

© D. R.

Vendredi 31 mars / 14h

Conférence de Bernard De Vos, Délégué Général de la Fédération Wallonie-Bruxelles aux Droits de l’Enfant.

Dans la vie, nous avons tous le pouvoir de grandir. Nous avons aussi le pouvoir de changer notre propre destinée. Nous n’avons pas le pouvoir de revivre notre passé ni celui de prévoir le lendemain. Cependant, nous avons le pouvoir d’améliorer notre situation et d’aider l’autre sous différentes voies. Celle de la relation entre jeunes, adolescents et aînés est pleine de promesses et de possibilités. Deux générations qui peuvent s’apporter beaucoup et en retirer tout autant.

Une organisation du Conseil Consultatif Communal des Aînés, en collaboration avec l’Administration communale et le Centre Culturel d’Aubange.

Entrée gratuite

Les relations entre les jeunes, les ados et les aînés / De la 4e à la 6e secondaire

© D. R.

Vendredi 31 mars / Conseil Consultatif communal des Aînés

Conférence de Bernard De Vos, Délégué Général de la Fédération Wallonie-Bruxelles aux Droits de l’Enfant.

Dans la vie, nous avons tous le pouvoir de grandir. Nous avons aussi le pouvoir de changer notre propre destinée. Nous n’avons pas le pouvoir de revivre notre passé ni celui de prévoir le lendemain. Cependant, nous avons le pouvoir d’améliorer notre situation et d’aider l’autre sous différentes voies. Celle de la relation entre jeunes, adolescents et aînés est pleine de promesses et de possibilités. Deux générations qui peuvent s’apporter beaucoup et en retirer tout autant.

Une organisation du Conseil Consultatif Communal des Aînés, en collaboration avec l’Administration communale et le Centre Culturel d’Aubange.

Le développement durable, pourquoi ? / De la 3e à la 6e secondaire

© Yann Arthus-Bertrand

Du 6 au 22 mars / Exposition de photos

Exposition de photos grand format de Yann Arthus-Bertrand (GoodPlanet Belgium).

En partenariat avec le CNCD 11.11.11.

Cette série photographique montre les défis écologiques et sociaux d’aujourd’hui, à travers différents points de vue sur le développement durable. La manière dont ces défis seront relevés sera déterminante pour l’avenir. La série se compose de 22 grands formats en haute qualité d’impression : de magnifiques images du célèbre photographe et cinéaste, également président d’honneur de GoodPlanet Belgium, Yann Arthus-Bertrand.

Cette exposition est présentée avec le soutien de la Province de Luxembourg (Cellule développement durable) et de la Maison de la Culture d’Arlon.

Le potager de mon grand-père / Ciné Club

Vendredi 17 mars / 20h15

Documentaire français de Martin Esposito – 2016

En partenariat avec le CNCD 11.11.11.

Chez son grand-père, Martin est venu se ressourcer, aider et partager des moments de vie. L’aïeul lui transmettra son savoir, un peu de ses racines et les secrets de ce potager cultivé par amour pour sa femme disparue. Issu de cette génération fast-food, Martin prendra conscience de la valeur de ce précieux héritage. C’est un hymne à la vie et à cette nature que nous devons protéger.

« Depuis des décennies, Vincent Esposito, 85 ans, cultive avec patience son jardin, aussi vaste que fertile. Son petit-fils Martin lui rend un hommage affectueux dans Le potager de mon grand-père, documentaire tourné au fil des saisons.

À travers la vie quotidienne du vieil homme, le film célèbre le lien avec la nature, un art de vivre simple et paisible et l’importance de la transmission des savoirs entre générations. Loin de la fébrilité urbaine, le temps semble suspendu dans ce jardin du Midi qui produit en abondance tomates, courges, aubergines, poivrons, concombres un peu épineux mais délicieux… »
RTBF Culture.be

Entrée : 4 € / Enfants, étudiants : 2 € / Art. 27 : 1,25 €

Le procès du loup / De la 3e maternelle à la 4e primaire

© Mauricette Carême

13 et 14 mars / Compagnie L'Ananas Givré

Un loup accusé à tord ou à raison de terroriser les enfants dès leur plus jeune âge !

Capturé pour être jugé sur la place publique, son histoire trouvera-t-elle une fin heureuse ?

Avec l'aide du public transformé pour la cause en Jury, la Procureur du Roi Bonpoil, et Maître Lagneau se livreront à une joute juridique incroyable, mêlant quiproquos et aventures, histoires et chansons pour accuser, défendre ou protéger ce loup qui nous fait tant rêver !

Amour et Mutineries / Compagnie Ah mon amour !

© Albert Brixko

Samedi 11 mars / 20h15

En partenariat avec le CNCD 11.11.11.

Conception, écriture et mise en scène : Geneviève Voisin
Distribution : Daniel Barbenel et Geneviève Voisin

Après son énorme succès au Centre Culturel en 2014 avec Les p’tits pots d’fleurs, Geneviève Voisin est de retour avec un nouveau spectacle déjanté et plein d’humour !

Entre la conférence gesticulée et le cabaret, ce spectacle s’articule autour de l’ouvrage de Jean Ziegler « Destruction massive. Géopolitique de la faim ».

Au fil de chansons drôles et engagées, contemporaines ou désuètes, la comédienne et toute jeune maman Geneviève Voisin, s’interroge avec humour sur nos responsabilités face à la faim dans le monde, entre révolte et élans maternels gagatisants, se jouant de nos paradoxes de citoyens occidentaux.

Amour et Mutineries se veut une ode facétieuse à l’insoumission mais aussi un appel vibrant à la révolte face à la lâcheté et à l’indifférence quotidiennes.

abonnement Entrée : 11 € / Tarif réduit : 6 € / Art. 27 : 1,25 €      www.cie-ahmonamour.com

Foû d'Vos Sokètes / Bal folk

Samedi 25 février / 20h30

En collaboration avec Eclore-activités.

Messieurs et Dames, en place pour la danse ; les Messieurs prennent la main de leur cavalière et… pas d’inquiétude, on vous expliquera le reste.

Venez festoyer généreusement et bonnement avec les violoneux, accordéoneux et autres instrumenteux. Pour votre joyeuseté : polkas, scottishs, valses, danses en rond, en ligne et en carré, gigs ; toutes danses traditionnelles qui vous réjouiront par leur fraîcheur et leur gaieté sautillante.

Braves gens de cette contrée, venez vous amuser en toute confiance et sans friponnerie !

Tarif unique : 8 € / gratuit pour les - de 12 ans      www.fvs.be

Haut vol / ICL - Athus

Samedi 18 février / En soirée

Comédie originale en deux actes de Bruno Lacroix, par le Théâtre Mirabelle.

Un riche industriel, au bord de la faillite, complote le vol des bijoux de son épouse pour toucher l’argent des assurances. Il embauche un comédien bègue pour simuler le vol mais rien ne se passe comme prévu…

Soirée au profit des élèves de 4e de l’Institut Cardijn Lorraine d’Athus.

Infos et réservations :
Sylvie Flammang  0476 72 91 55

Haut vol / HP Repères Luxembourg

Vendredi 17 février / 20h

La troupe de Théâtre Mirabelle d’Aubange jouera pour la toute première fois en Belgique la pièce Haut vol, une comédie originale en deux actes de Bruno Lacroix.

Un riche industriel, au bord de la faillite, complote le vol des bijoux de son épouse pour toucher l’argent des assurances. Il embauche un comédien bègue pour simuler le vol mais rien ne se passe comme prévu…

Les bénéfices de cette soirée seront intégralement reversés à notre asbl HP Repères Luxembourg.

Entrée : 8 € / Enfant : 5 €
(Membres : 7 € – enfant 4 €)

Japon : Projections / Dans le cadre du projet « Du roman à l'écran »

Du 3 au 12 février

Les bibliothèques et le Centre Culturel de la Commune d’Aubange vous proposent de découvrir l’Art japonais, entre modernité et traditions.

Au programme : projections, expositions, ateliers, rencontre littéraire.

separation

Edge of tomorrow

Vendredi 3 février / 20 h 15

Film de Science-Fiction américain de Doug Liman – 2014
Avec Tom Cruise, Emily Blunt, Bill Paxton…
Durée : 1 h 53

Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles : aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre.

separation

Arrietty, le petit monde des chapardeurs

Dimanche 5 février / 15 h

Dessin animé japonais de Hiromasa Yonebayashi – 2011
Durée : 1 h 34

Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d’une vieille maison perdue au cœur d’un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs.

separation

Pompoko

Dimanche 12 février / 15 h

En décentralisationAu Cercle Saint-Remy, rue de l’Industrie 22, 6792 Halanzy

Dessin animé japonais d’Isao Takahata – 2006
Durée : 1 h 59

Jusqu’au milieu du XXe siècle, les tanukis, empreints d’habitudes frivoles, partageaient aisément leur espace vital avec les paysans. Leur existence était douce et paisible.

separation

Kagemusha

Dimanche 12 février / 19 h 30

En décentralisationAu Cercle Saint-Remy, rue de l’Industrie 22, 6792 Halanzy

Film historique japonais d’Akira Kurosawa – 1980
Avec Tatsuya Nakadai, Tsutomu Yamazaki, Kenichi Hagiwara…
Durée : 2 h 59

En 1573, le Japon est le théâtre de guerres incessantes entre clans rivaux. Le plus puissant de ces clans est commandé par Shingen Takeda.

Entrée : 4 € / Enfants, étudiants : 2 € / Art. 27 : 1,25 €
Gratuit pour les cosplayers

Japon : Expositions / Dans le cadre du projet « Du roman à l'écran »

Du 30 janvier au 12 février

Les bibliothèques et le Centre Culturel de la Commune d’Aubange vous proposent de découvrir l’Art japonais, entre modernité et traditions.

Au programme : projections, expositions, ateliers, rencontre littéraire.

separation

Les 4 saisons

Du 30 janvier au 12 février

Haïkus et peintures de l'atelier libre du CCA.

separation

Le manga dans tous ses états

Du 30 janvier au 12 février

En décentralisationBibliothèque Hubert Juin, salle Jean Lebon, Grand-Rue 64, 6791 Athus

Vernissage (sur invitation) le vendredi 27/01.
Exposition de la Bibliothèque Centrale de Nivelles, agrémentée de figurines de collections privées et d’objets culturels de l’Ambassade du Japon à Luxembourg.

separation

Le Japon

Samedi 4 février / toute la journée à partir de 10 h

En décentralisationBibliothèque de Halanzy, Grand-Place, 6792 Halanzy

Exposition des créations de l’Atelier Gaumais.

Gratuit pour tous

Fantastika / Association Ecklectic

© D. R.

Samedi 11 février / 20h

Un spectacle familial, condensé de musique, danse, mime, où un commandant de bord explore ses rêves.

Une merveilleuse aventure en 22 tableaux, 15 artistes sur scène et plus de 100 costumes.

Fantastika, un conte poétique et visuel, chorégraphié, sachant mélanger harmonieusement différents styles de danses et disciplines artistiques est servi par une nouvelle génération d'artistes talentueux et performants.

Du chatoiement des mille et une nuits de l'Inde aux tableaux hip-hop de Mozart, passant par le voluptueux solo de cuir d'une fille à moto jusqu'au Roi solaire et sa cour de dentelles… tout est porté durant plus d'une heure et demie par des musiques allant de Mozart à la techno. Les performances des quinze artistes y trouvent toute leur expression.

Entrée : 12 € / Enfant : 8 €      www.spectacle-fantastika.com

Japon : Rencontre littéraire / Dans le cadre du projet « Du roman à l'écran »

© Ã‰ditions Gallimard

Jeudi 2 février / 20h

En décentralisationBibliothèque Hubert Juin, salle Jean Lebon, Grand-Rue 64, 6791 Athus

Les bibliothèques et le Centre Culturel de la Commune d’Aubange vous proposent de découvrir l’Art japonais, entre modernité et traditions.

Au programme : projections, expositions, ateliers, rencontre littéraire.

separation

Conférence littéraire de Jean-Marc Ceci sur son premier roman Monsieur Origami (publié chez Gallimard).

À l’âge de vingt ans, le jeune Kurogiku tombe amoureux d’une femme qu’il n’a fait qu’entrevoir et quitte le Japon pour la retrouver. Arrivé en Toscane, il s’installe dans une ruine isolée où il mènera quarante ans durant une vie d’ermite, adonné à l’art du washi, papier artisanal japonais, dans lequel il plie des origamis. Un jour, Casparo, un jeune horloger, arrive chez Kurogiku, devenu Monsieur Origami. Il a le projet de fabriquer une montre complexe avec toutes les mesures de temps disponibles. Son arrivée bouscule l’apparente tranquillité de Monsieur Origami et le confronte à son passé. Les deux hommes sortiront transformés de cette rencontre.

Entrée gratuite

J'me sens pas belle / Théâtre de la Toison d’Or

© D. R.

Vendredi 27 janvier / 20h15

De Martine Fontaine et Bernard Jeanjean
Mise en scène : Miriam Youssef
Distribution : Julie Duroisin et Pierre Poucet

Une pièce qui va plaire aux célibataires (et aux autres).

Adieu l’amour. Vive les aventures d’un soir. Fanny, trentenaire célibataire et complexée, a décidé de tirer un trait sur ses espoirs sentimentaux et de ne plus vivre que des aventures sans lendemain. Ce soir, elle teste son nouveau concept de vie sur Paul, un collègue de bureau…

« C’est simple, il suffit de remplacer les sentiments par le sexe. Tout est prévu : musique douce, lumières tamisées, dessous affriolants, et même, le timing de la soirée. Tous les deux se la jouent très fiers, genre “des soirées comme ça, j’en passe trois par semaine” alors qu’ils seraient plutôt cœurs d’artichaut. Tout était donc prévu, sauf ce qui ne l’était pas. Une comédie romantique que les filles vont adorer parce que c’est romantique et les garçons parce que c’est drôle. »
Demandez le programme.fr

abonnement Entrée : 12 € / Tarif réduit : 6 € / Art. 27 : 1,25 €      www.ttotheatre.com

Un Tramway nommé Désir / Studio Théâtre Luxembourg

© Christine Collignon

Samedi 21 janvier / 20h15

De Tennessee Williams
Mise en scène : Fabrizio Leva
Distribution : Hervé Bellini, Baptiste Boilley, Steve Hevessy, Jean-Pierre Jaboulay, Abla Lassed, Julie Savary et Isabel Simoes

Profondément bouleversée par la mort pourtant ancienne de son époux, Blanche Dubois part s’installer à La Nouvelle-Orléans chez sa sœur Stella. Celle-ci vit dans un logement misérable avec Stanley Kowalski, son mari. Cet être fruste et vulgaire déteste sa belle-sœur dès le premier contact. Le conflit s’envenime d’autant plus vite que Blanche cache des antécédents sentimentaux mouvementés sous ses airs de grande dame.

« Tennessee Williams, obsédé par la crainte de devenir fou, décortique à travers son oeuvre l’humain et ses pathologies. Nous assistons ici à la dernière chance de Blanche de ne pas sombrer dans la folie. »
Fabrizio Leva – Metteur en scène

Tarif découverte : 6 € / Art. 27 : 1,25 €      www.studiotheatre.net

La vache / Ciné Club

Vendredi 20 janvier / 20h15

Comédie française de Mohamed Hamidi – 2016
Avec Fatsah Bouyahmed, Lambert Wilson, Jamel Debbouze…

Grand Prix, Prix du Public et Prix d’Interprétation du Festival de l’Alpe d’Huez 2016 et plus d’un million d’entrées au cinéma.

Fatah, petit paysan algérien, n’a d’yeux que pour sa vache Jacqueline, qu’il rêve d’emmener à Paris, au salon de l’Agriculture. Lorsqu’il reçoit la précieuse invitation devant tout son village ébahi, lui qui n’a jamais quitté sa campagne, prend le bateau direction Marseille pour traverser toute la France à pied, direction Porte de Versailles.

L’occasion pour Fatah et Jacqueline d’aller de rencontres en surprises et de vivre une aventure humaine faite de grands moments d’entraide et de fous rires. Un voyage inattendu et plein de tendresse dans la France d’aujourd’hui.

« Cette variante contemporaine de La Vache et le Prisonnier est un conte de fées, optimiste et réconciliateur. Un grand vœu de fraternité, aussi désarmant, candide et résolu que son petit héros à lunettes. Débordant d’énergie comique et de dignité surannée, ce tendre hurluberlu et son interprète, Fatsah Bouyahmed, nous évitent l’overdose de rose. »
Télérama.fr

Entrée : 4 € / Enfants, étudiants : 2 € / Art. 27 : 1,25 €

Après-midi baroque / Chorale du Beynert

© D. R.

Dimanche 15 janvier / 16h

En décentralisationÉglise d'Athus

La Chorale du Beynert – Jean Bruyère, accompagnée à l’orgue par Bérenger Goffette, interprétera un programme de musique baroque.

Au programme : œuvres de Hændel, Pachelbel et Jean-Sébastien Bach…

Entrée : 12 € / Prévente et membres A.C.J: 10 € / Gratuit pour le - de 12 ans
En vente auprès des choristes, au Centre Culturel à Athus et à l’Office du Tourisme à Arlon, sur place ou par téléphone.
CCA : 063 38 95 73 OTA : 063 21 94 54

www.choraledubeynert.be

Chouette alors ! / Exposition de dessins d'enfants

© Cloé, 10 ans, Athus

Du 5 au 23 décembre / Aux heures d'ouverture du Centre Culturel

Merci à tous les jeunes artistes pour leur participation et félicitations à Eldin (catégorie 4-7 ans) et Cloé (catégorie 8-12 ans) qui remportent chacun 4 places pour le spectacle Drôles d'oiseaux, qui aura lieu le dimanche 18 décembre au Cercle Roger Laurent à Rachecourt.

Un coup de cœur à Charlotte pour l'originalité de son dessin. Elle aussi gagne 4 places.

Nous vous invitons à venir admirer les chefs-d’œuvre au Centre Culturel, du 5 au 23 décembre aux heures d’ouverture, où ils seront exposés avec les dessins des autres participants. Les enfants pourront bien sûr les récupérer après le 23 décembre.

Entrée libre

Les Chevaliers à Moustache / Présentation de vÅ“ux

Mercredi 21 décembre / 19h30

L'évènement est encore en développement, consultez le site pour vous tenir informé.

Drôles d'oiseaux / Théâtre proposé par les Jeunesses Musicales, dès 4 ans

© Luc Vandevelde

Dimanche 18 décembre / 15h

En décentralisationAu Cercle Roger Laurent, rue de la Strale 248, 6792 Rachecourt

Distribution musicale : Alain Delval (chant, clarinette, flûtes, percussions et bruitages),
Vincent Noiret (contrebasse, voix)

Quand deux musiciens se sentent pousser les ailes !

Alain, ornithologue passionné et musicien, accompagné de son ami Pierre, contrebassiste, nous plonge en chansons, en contes, en musiques, dans l’univers fascinant des us et coutumes de volatiles de toutes plumes.
Une balade contée entrecoupée de bruitages savoureux et de thèmes jubilatoires empruntés aux répertoires blues, jazz et manouche sur fond de dessins et de gravures anciennes.

Un beau moment de plaisir et de découverte à déguster en famille.

Contact : Christian Delvaux - 063 22 49 69 - christian.delvaux@perso.be

Entrée : 6 € / Prévente : 5 € / Enfant : 4 € / - de 6 ans : gratuit
      www.jeunessesmusicales.be

Pirate ! / Conte d’Anne Borlée, dès 6 ans

© Yves Persoons

Samedi 17 décembre / 18h30

En décentralisationÀ la salle Le Foyer, rue des Chasseurs Ardennais 18, 6780 Messancy

Avez-vous déjà pensé à réveiller le pirate qui sommeille en vous ?
Pas celui qui tue et qui pille, non, non, plutôt celui qui trinque, ripaille, ronfle, rit et désobéit…

Il était une fois…
Il était une fois une conteuse dont l'arrière-grand-père était pirate. Vrai de vrai ! Foi de brigand !
Elle le sait parce qu'elle a trouvé un coffre, son coffre, et les secrets qui y dormaient. En enfilant les habits de flibustier qu'elle y déniche, elle se retrouve sur les traces de son aïeul, emplies d'aventures rocambolesques et bouffonnes, toutes certifiées 100 % pirate ! Et c'est au cœur de cet océan généreux et imaginaire que la conteuse dévoilera son plus précieux trésor : l'histoire du terrifiant capitaine Khirdin alias Barbe-Rouge…

Entrée : 7 € / - de 12 ans : 4 € / Art. 27 : 1,25 €      www.anneborlée.be

Concert de l’Ensemble de Cuivres de Belgique

Dimanche 11 décembre / 16h

En décentralisationÉglise d'Athus

L’Ensemble de Cuivres de Belgique est un groupe de 11 musiciens talentueux. Il est composé de quatre trompettes, quatre trombones, deux cors et un tuba.

Les membres de I’ECB sont tous des musiciens issus des grands orchestres et conservatoires belges. Ils ont décidé de se retrouver pour unir leur passion commune de la musique. Aujourd’hui, leur amitié et leur motivation les incitent à se renouveler constamment et à créer de nouveaux projets artistiques afin de promouvoir la musique et les cuivres. Ce concert exceptionnel vous permettra de découvrir leur richesse de nuances, leurs différentes palettes sonores et leur sensibilité artistique.

Le répertoire très diversifié s’étend de Gabrieli à Chostakovitch tout en passant par la musique d’Astor Piazzolla et les musiques de films. Un programme musical qui permettra de satisfaire les goûts et la curiosité de tous les publics !

Entrée : 8 €      www.harmonieathus.be

Fraise au balcon / Théâtre des Royales Marionnettes, dès 6 ans

© Vincent d'Eaubonne

Dimanche 11 décembre / 15h

Mise en scène : Didier Balsaux
Distribution : Didier Balsaux et Julien Collard ou Jean-Dominique Kérignard

L’amour rend aveugle !

Les enfants, je sais que c’est parfois difficile à croire mais… Il était une fois, vos parents qui se sont aimés aveuglément…

Pour vérifier l’adage et avec leur délicatesse légendaire, les Royales Marionnettes vont vous présenter l’histoire de Fraise.

Le bonimenteur choisit dans le public une victime pour interpréter le rôle de l’infortunée héroïne du spectacle, puis la séquestre tout làhaut dans une tour !

Pauvre Fraise privée des plaisirs de l’amour et surtout de ceux qui en découlent…

Pauvre donzelle aux longs cheveux d’or qui servent d’échelle à la méchante sorcière, qui à tant s’y suspendre, arrache la perruque de la bourgeoise !

Le bonimenteur rugit qu’il a été trompé sur la marchandise ! Il pensait avoir choisi une femme dans l’assistance mais sous le déguisement, il découvre un original en cavale.

Comment terminer le spectacle alors que le prince pas charmant entre en scène ?

Entrée : 7 € / - de 12 ans : 4 € / Art. 27 : 1,25 €      www.lesroyalesmarionnettes.be

La tête haute / Ciné Club

Vendredi 9 décembre / 20h15

9 nominations et 3 prix dont le César 2016 du Meilleur acteur dans un second rôle pour Benoît Magimel et le César 2016 du Meilleur jeune espoir masculin pour Rod Paradot.

Le parcours éducatif de Malony, de six à dix-huit ans, qu’une juge des enfants et un éducateur tentent inlassablement de sauver.

« Malony, c’est de la graine d’IPPJ, de la mauvaise herbe de petit délinquant. Emmanuelle Bercot en brosse un portrait réaliste sans toutefois en remettre une couche sur ses délits. Elle observe plutôt ceux qui, sans baisser les bras, luttent pour lui donner l’éducation dont il a été privé, sans être dupes qu’il se vit en victime de la société et savoure le fait de lui coûter 800 € par jour. »
Fernand Denis – La Libre Belgique

« Emmanuelle Bercot signe une œuvre, entre documentaire et fiction bouleversante et réaliste, un uppercut nécessaire et dérangeant qui vous atteint en plein cœur et ne vous lâche que longtemps après le générique de fin.

Il faut également saluer le courage et l’intelligence de montrer une justice proche des justiciables, réellement soucieuse de leur sort et qui se bat avec les moyens, trop maigres, qui sont les siens pour rendre la vie quotidienne plus saine et plus sûre. »
Le Nouvel Obs

Entrée : 4 € / Enfants, étudiants : 2 € / Art. 27 : 1,25 €

Les bières et brasseries des deux Luxembourg / Conférence

© Bart Van der Perre

Jeudi 8 décembre / 20h15

Une conférence  de Jean-Luc Bodeux, journaliste au journal « Le Soir », chroniqueur à la revue mensuelle de la Gaume « Le Gletton », organisée à l’initiative de Monsieur Bernard Bonbled.

Jadis, une multitude de brasseries peuplaient la province de Luxembourg. Une par village, a-t-on tendance à imager. C’est assurément exagéré, même si la Belgique comptait plus de 3000 brasseries en 1900 ! La bière a toujours fait partie du paysage de nos régions. Mais, bien sûr, celles que nos aïeux buvaient n’ont plus rien à voir avec les bières, nombreuses, que l’on peut consommer aujourd’hui. Les techniques, le matériel, le paysage socio-économique et les goûts ont évolué.

Si le Grand-Duché est le pays de la « pils », la province de Luxembourg, à l’inverse, offre une diversité étonnante de bières spéciales. Ce double paysage, si varié, méritait bien un coup d’œil appuyé.

Partez donc à la découverte des histoires et recettes des bières grand-ducales comme la Simon ou la Clausen, et des spéciales belges comme la Chouffe, la Rulles ou encore l’Orval, pour ne citer qu’elles…

Plongez verre en main dans ce monde si proche de chez nous, mais que l’on connaît peu. Que cette conférence vous apporte le plaisir d’une meilleure connaissance du sujet et l’attrait vers ces produits, dont la plupart valent le détour gustatif…

Tentez de remporter 2 places (et d'autres lots) pour cette conférence en participant à notre concours, accessible en page d'accueil.

Entrée : 4 € / Art. 27 : 1,25 €

Le pont / Théâtre-Humour, par Lato Sensu

© Lou Verschueren

Vendredi 2 décembre / 20h15

Mise en scène : Martine Willequet
Distribution : Jean-François Breuer, Thomas Demarez

Une production du Théâtre de la Toison d’Or, fournisseur de rires.

« Je veux seulement vous aider à sauter… La première fois ce n’est pas facile. »

Deux hommes sur un pont, un soir de pleine lune, avec un but commun : se jeter dans le canal. L’un par habitude, l’autre par désespoir amoureux. Mais comment réussir un suicide avec quelqu’un dans les pieds qui s’ingénie à contrecarrer vos projets pour favoriser les siens ? Dans cette comédie cynique au ton grinçant, vous assisterez à une rencontre improbable entre deux hommes que tout oppose et dont la volonté d’en finir avec la vie cache mal une extraordinaire soif de vivre et d’aimer.

Derrière la comédie à rebondissements qu’est Le Pont se cache un regard tendre et compatissant sur deux hommes dont l’unique volonté est d’en finir au plus vite avec leur existence morne et triste. Ils sont déterminés à changer ce que la vie, la société, leur environnement ont choisi pour eux. Ils vont donc faire une découverte qui va transformer leur destin : la rencontre de l’autre…

abonnement Entrée : 12 € / Tarif réduit : 6 € / Art. 27 : 1,25 €      www.lato-sensu.be

Les Oiseaux de notre Région / Exposition photo

© Daniel Pigeon

Du 21/11 au 2/12 / Aux heures d'ouverture du Centre Culturel

Photos d'oiseaux de l'aubangeois Daniel Pigeon.

Entrée libre      www.fotopassion.be

Sur les traces de Léa / De la 4e à la 6e secondaire

Mardi 29 novembre / Création collective encadrée par Alvéole Théâtre

En 2004, le Service Égalité des Chances de la Province de Luxembourg et Alvéole Théâtre réalisaient une création collective intitulée « Danse Léa ». En 2014, dix ans plus tard, les mêmes comédiennes sont parties « Sur les traces de Léa » pour nous raconter ce qu’elle devient…

L’histoire. Des Léa, il y en a mille et une qui subissent la violence de leur conjoint. Il y a dix ans, dans « Danse Léa », six femmes nous racontaient leurs malheurs, leurs peurs, leurs solitudes face à l’incompréhension des gens ! Elles avaient envie de réapprendre à vivre et à danser ! Aujourd’hui, nous les retrouvons, elles se souviennent… Les blessures sont-elles guéries ? Le bonheur est-il enfin là ?

L’argument. « Sur les traces de Léa ! » aborde la violence conjugale, avec des femmes l’ayant vécue ou côtoyée dans le cadre de leur profession. Le spectacle nous montre avec gravité, et humour aussi, les violences physiques et psychologiques qu’elles ont subies… parfois en présence des enfants ! « Quand on écrit des horreurs sur un papier avec un crayon bien taillé en appuyant de toutes ses forces jusqu’à déchirer la feuille… On a beau gommer avec la plus efficace des gommes, il reste des traces… » La reconstruction personnelle est-elle possible ?

Le groupe. Six femmes qui, pour l’occasion, deviennent des comédiennes. Elles sont le porte-parole de toutes ces femmes rencontrées et sortent de l’ombre pour que cela n’arrive plus !

www.alveoletheatre.be

Marguerite / Ciné Club

Vendredi 25 novembre / 20h15

13 nominations et 4 prix dont le « César 2016 de la Meilleure Actrice » pour Catherine Frot.

Le Paris des années 20. Marguerite Dumont est une femme fortunée passionnée de musique et d’opéra. Depuis des années, elle chante régulièrement devant son cercle d’habitués.

Mais Marguerite chante tragiquement faux et personne ne le lui a jamais dit. Son mari et ses proches l’ont toujours entretenue dans ses illusions.

Tout se complique le jour où elle se met en tête de se produire devant un vrai public à l’Opéra.

« Dans Marguerite, Catherine Frot incarne une amoureuse inconditionnelle de l’art lyrique, infatigable travailleuse, rêvant de se produire sur scène dans les grands rôles du répertoire, de la Reine de la Nuit de Mozart à Norma de Bellini, en passant par Carmen et, pourquoi pas tant que l’on y est, quelque Walkyrie wagnérienne…

Ce personnage passionné, naïf, inconscient de ses limites et doté de moyens financiers lui permettant d’assouvir ses désirs vocaux démesurés, est librement inspiré de Florence Foster Jenkins, une riche Américaine qui fit “carrière” dans la première moitié du XXe siècle. Ses récitals et ses enregistrements demeurent dans les annales tant ils furent et demeurent ahurissants : intonation plus qu’improbable, notions du rythme éminemment fantaisistes, voix “craquant” systématiquement dans l’aigu, diction incompréhensible, vocalises en perdition ! »
Emmanuelle Giuliani – La Croix

Entrée : 4 € / Enfants, étudiants : 2 € / Art. 27 : 1,25 €

Chantecler, Renard et Porcelet / Dela 1re à la 3e maternelle

Les 21, 22 et 24 novembre / Conte avec musique de Christian Schaubroeck.

Un porcelet bien malin, un coq orgueilleux, un renard maladroit… Une chanson rythmée et deux histoires drôles et espiègles, où le renard ne mange jamais, malgré toute la bonne volonté qu’il met à attraper ses proies… Voici le menu de ce spectacle musical conté proposé par Christian Schaubroeck, le conteur gaumais.

Accueillis par le son hypnotique et enveloppant du Hapi-Drum, les enfants plongeront dans des contes au langage adapté à leur âge, chanteront avec le conteur et sa guitare, et joueront avec lui à chanter plus haut que le coq, pour leur plus grand plaisir.

Ce spectacle est proposé à des petits groupes de 50 enfants maximum, pour renforcer la proximité avec le conteur. De forme très légère, il vous est proposé au Centre Culturel ou dans votre école pour vous épargner des trajets en bus !

cschaubroeckcs.wixsite.com/contesengaume

Six pieds sur terre / Théâtre Pépite

© A. Piemme/AML

Samedi 19 novembre / 20h15

Mise en scène : Olivier Boudon
Distribution : Jean-Luc Piraux

On va tous mourir ! Certains plus vite que d’autres. À 55 ans, un homme regarde le sablier de sa vie se vider. Statistiquement, il lui reste vingt ans à vivre. La mort ? C’est déjà demain ! Et c’est du coup l’heure d’aller à l’essentiel.

« Jean-Luc Piraux ferait bien de se méfier : avec les quintes de rire que provoque son solo, il pourrait bien faire succomber les faiblards du myocarde, à moins que la Camarde elle-même soit trop occupée à se bidonner pour venir les faucher.

Faire mourir de rire avec une comédie sur la mort, c’est la logique même et pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Quand le clown Piraux déboule sur une scène dénudée avec ses statistiques morbides sur la démence, l’Alzheimer ou l’écart d’espérance de vie entre la Flandre et la Wallonie, il y a de quoi se choper le bourdon, sauf que ce funambule manie un humour singulier qui ferait rire toute une chambrée en soins palliatifs.

Est-ce son air tendre à la Bourvil, son attachante maladresse à la Pierre Richard ou son univers lunaire à la Tati ? Qu’il ressuscite ses rencontres dans les homes avec leurs personnages pas piqués des vers ou qu’il égrène les joyeusetés de la vieillesse avec une très explicite démonstration, test à l’appui, du problème de l’incontinence, Jean-Luc Piraux vous donne paradoxalement la banane. »
Catherine Makereel – Le Mad/Le Soir

abonnement Entrée : 11 € / Tarif réduit : 6 € / Art. 27 : 1,25 €      www.theatrepepite.be

Le trait d’union / De la 1re à la 6e secondaire

Mardi 15 novembre / Trou de ver asbl

Théâtre

Simon a 15 ans, une mère, un père, une pote et un I-Phone mais rien à leur dire. Il mange tout, tout le temps et en grand quantité. Bref, Simon est gros, ses parents divorcent et ça a un rapport avec les étoiles !

Une forme dynamique et hybride par le mélange de la vidéo, du mouvement et du théâtre, sur la solitude d’un jeune adulte encombré d’un passé qui de toute évidence n’est pas si passé que ça.

guillaumekerbusch.wordpress.com

Contes coquins / Cabaret-Humour, par la compagnie les Acteurs de Sophie

© Sabine Lecocq

Samedi 29 octobre / 20h15

Mise en scène : Jérémie Vanhoof
Distribution : Sophie Didier

Venez découvrir ses histoires… à ne pas dormir !

Vous aimez les histoires d’amour… Mais connaissez-vous le vrai fruit défendu ? D’où vient le plaisir ? Comment séduire une jeune fille farouche ? Les femmes sont fragiles, secrètes, naïves. Et les hommes alors ? Peut-on vraiment leur faire confiance ?

Venez découvrir l’univers enchanteur des contes érotiques et ses douces conséquences : de l’acte amoureux à la sensualité naissante, de l’amour de lui à l’amour d’elle en passant par les promesses et les caresses…

Dans la vie, Sophie est vraie, talentueuse, passionnée. Sur scène, sensuelle, coquine, tendre, elle vous envoûtera, vous enchantera et vous fera rire avec son spectacle librement inspiré de contes érotiques. Entre fous et tendres, ses personnages sont interprétés avec justesse.

Une petite restauration coquine vous sera proposée. À l’occasion de la formule cabaret, notre salle sera aménagée en guinguette.

Tarif unique : 6 € / Art. 27 : 1,25 €      www.lesacteursdesophie.eu

Le Ba Ya Trio / De la 1re maternelle à la 3e primaire

© Samir Barris

Les 20 et 21 octobre / Proposé par les Jeunesses Musicales

Tour du monde en chansons

Les traditions d’ici et d’ailleurs sont peuplées de chants de métier qui décrivent les codes du travail, d’hymnes qui mettent en avant le sentiment d’appartenance, de chansons à boire qui célèbrent les bonheurs de la table et de chants de danse rythmés qui renforcent ou remplacent l’action des instruments dans une visée festive.

C’est la curiosité et le goût pour les musiques dites « du monde » qui a une fois de plus réuni Samir Barris, Nicholas Yates et Benoît Leseure, trois musiciens complices, familiers du jeune public, animés de la féconde envie de parcourir le vaste répertoire de la chanson d’ici et surtout d’ailleurs. Ils ont ainsi glané des titres issus des traditions américaine, « John the Rabbit », japonaise, « Takeda no komoriuta », marocaine, « Nini ya momo », vénézuelienne avec « Duerme negrito » popularisée par Atahualpa Yupanki et Mercedes Sosa, ou même tzigane, « Ederlezi », révélée par le compositeur Goran Bregovic sur la bande originale du film Le temps des Gitans d’Emir Kusturica. Les musiciens entrelacent élégamment ces mélodies hétéroclites dans les cordes du violon, de la guitare et de la contrebasse.

www.lebaya.be

Concert d'automne / Harmonies de Halanzy

Vendredi 21 octobre / 20h

En décentralisationPréau communal, à Halanzy

Invité :
Cercle Royal Musical d’Aubange
Direction : Romain Zante

Renseignements :
C. Magin : 063 67 85 87 - L. Boon : 063 41 18 88

Entrée 5 €

Nourrir l'humanité, c'est un métier / Théâtre documentaire

© Olivier Laval

Samedi 15 octobre / 20h30

Une organisation de la Maison de la Culture d'Arlon

Texte et mise en sceÌ€ne : Alexis Garcia
Distribution : Charles Culot, Valérie Gimenez

Théâtre documentaire au cœur de notre agriculture, en coproduction avec le ThéaÌ‚tre National de la Communauté française et le MinisteÌ€re du Développement durable.
Nominé « Meilleure découverte » au Prix de la critique belge 2014.

Pour comprendre le déclin de l'agriculture familiale, deux acteurs, dont un fils d'agriculteur, ont entrepris un nécessaire projet de théâtre documentaire. Ils ont récolté les témoignages d’une réalité paysanne qui ne laisse pas indemne. Sur scène, l’ambiance d’une cuisine familiale, un large écran témoin suspendu et, partout, cette odeur organique de terre fraîche et de paille.

« Les acteurs donnent vie, avec beaucoup de respect et d’humilité, aux agriculteurs qu’ils ont rencontrés. Un spectacle bouleversant d’humanité alliant réel, humour et poésie... une belle œuvre d’art et un salutaire travail de conscientisation. »
Le Soir.

Infos et réservations : 063 24 58 50
info@maison-culture-arlon.be - www.maison-culture-arlon.be

Entrée : 10 €      www.artetca.com

Le vent des peupliers / Théâtre Royal des Forges de Habay

© Dominique Gaul

Vendredi 14 octobre / 20h15

Texte : Gérald Sibleyras
Mise en scène : Richard Clément
Distribution : Albert Bouillon, Jacques Fasbender, Jules Gouverneur

Trois « papys », trois anciens combattants, qui se retrouvent chaque jour sur « leur terrasse », à l’abri des autres pensionnaires de l’hospice et à l’écart de Sœur Madeleine…

René redécouvre avec joie l’attrait de jeunes collégiennes, Fernand vit avec un éclat d’obus dans le crâne, Gustave, lui, traîne un passé qui le rend irascible, asocial et dominateur…

Nos trois « héros » refusent, chacun à sa façon, l’enfermement et rêvent encore d’un ailleurs : pique-nique, colline aux peupliers ou… Indochine ?

On part, on s’encorde, mais l’expédition, utopique, restera au stade des illusions !

Le vent, seul, continuera de souffler sur les peupliers !

Tarif unique : 6 € / Art. 27 : 1,25 €      www.theatre-royal-des-forges.be

Les rapports entre le monde judiciaire et la presse / Conférence

© Claudy Petit

Jeudi 13 octobre / 20h15

Une conférence de Sarah Pollet, Procureur de Division au Parquet du Luxembourg - Division d’Arlon, Magistrate de presse pour l’Arrondissement du Luxembourg,
organisée à l’initiative de Monsieur Bernard Bonbled.

C’est dans le cadre du procès Dutroux, début 2004, procès dans lequel elle est avocate de Michelle Martin, que les projecteurs médiatiques se posent sur Sarah Pollet. Par la suite avocate de Monique Olivier, l’épouse du tueur en série Michel Fourniret, elle confie à « Libération » sur la complexité de sa tâche : « Comment moi, en tant que femme, personne et mère, je vais faire abstraction de la souffrance des victimes pour défendre ces épouses de criminels ? »

La fascination de Sarah Pollet pour les procès remonte à ses 12 ans. Son père vient alors la chercher tous les mercredis à l’école et met la radio l’après-midi : « On écoutait religieusement tous les deux les chroniques judiciaires de Philippe Toussaint sur RTBF. »

Sarah Pollet lit, dès cet âge-là, les comptes rendus des procès dans Le Soir. « C’était l’époque de la tuerie du Brabant, de l’émergence de l’extrême droite, de l’incendie du journal d’extrême gauche “Pour”, ça me passionnait. »

Tout au long de sa carrière, Sarah Pollet a vu évoluer les rapports entre le monde judiciaire et la presse. Alors que le temps médiatique ne cesse de s’accélérer, elle nous livrera son regard sur cette relation complexe tout en l’agrémentant d’une série d’anecdotes étonnantes qu’elle a vécues personnellement.

Entrée : 4 € / Art. 27 : 1,25 €

Le nouveau stagiaire / Ciné Club

Vendredi 7 octobre / 20h15

Veuf et septuagénaire, Ben Whittaker ne s’épanouit pas dans sa vie de retraité. Cherchant à tromper son ennui et sa solitude, il prend une décision radicale : retravailler. Ne craignant pas de recommencer au bas de l’échelle, il décroche un poste de stagiaire chez « About The Fit », un site web spécialisé dans la mode, dirigé par la jeune et ambitieuse Jules Ostin.

Alors que Ben découvre un monde très éloigné de ce qu’il a connu jusqu’à présent, Jules et son équipe ultra-jeune et ultra-branchée auront peut-être, eux aussi, quelques leçons à recevoir de ce stagiaire un peu particulier… Mais qui, du stagiaire ou de sa responsable, sera le plus surpris de la tournure que vont prendre les évènements ?

« Original et décalé, Le Nouveau Stagiaire s’impose comme un “feel good” movie à la fois tendre et mordant, qui bouscule les codes de la comédie sentimentale, au même titre que les stéréotypes liés au monde du travail. Un partipris qui sied parfaitement au style un brin cocasse de Nancy Meyers. Rompue à l’exercice, la réalisatrice de Ce que veulent les femmes (2000) prouve, pour son sixième passage derrière la caméra, qu’elle est dans son élément au registre de la romance non-conventionnelle. Prenant une start-up new-yorkaise comme toile de fond, elle montre avec humour que les clivages générationnels ne sont pas insurmontables et qu’une sincère complicité peut venir à bout de bien des clichés. »
Warner Bros press

Entrée : 4 € / Enfants, étudiants : 2 € / Art. 27 : 1,25 €

Les arts… toute une histoire / De la 4e à la 6e primaire

© Planète Mômes

Les 3 et 4 octobre / Benoît Marenne, de Planète Mômes

Une animation audiovisuelle interactive

Depuis la Préhistoire et sur tous les continents, les êtres humains dessinent, inventent, imaginent, bâtissent, chantent et dansent.

« Les arts… toute une histoire » est une balade au fil des grandes périodes historiques à la rencontre de quelques artistes connus ou méconnus et à la découverte des secrets de leur Art.

Benoît Marenne éveille la curiosité des enfants pour les œuvres d’art et les activités artistiques et les fait voyager en liant les œuvres à une époque ou à un contexte.

www.planetemomes.fr

Rocking-chair / Théâtre de la compagnie Un Å’uf is Un Å’uf, dès 4 ans

© D. R.

Dimanche 2 octobre / 15h

Mise en scène : Gilles Monnart en collaboration avec Muriel Janssens
Distribution : Gilles Monnart et Muriel Janssens ou Gabriella Koutchoumova

Une aventure visuelle pour tous à découvrir en famille !

« Notre grenier est tout plein
Rempli de tout et de rien
Un rocking-chair et du brol
Un cadre, un tapis sur le sol
Un tourne-disque qui craque
Une horloge qui fait tic et tac
Une fusée pour aller sur la lune
Un bateau voguant vers une lagune
Vers l’aventure, sur terre ou dans les airs
Et tout ça, grâce à… un rocking-chair ! »

Un soir, la petite Juliette part à la découverte du grenier de sa maison. En redressant un vieux cadre accroché au mur, elle enclenche un mécanisme rendant vie à la mémoire d’une chaise à bascule. Rocking-chair est un conte visuel sans paroles racontant le voyage imaginaire d’un enfant. Tout à la fois poétique et drôle, le spectacle aborde des sujets comme la peur, l’amitié et le départ. Dans ce spectacle, les frontières entre le dessin animé projeté et l’action scénique disparaissent pour faire place à une nouvelle dimension.

Tarif unique : 5 € / Art. 27 : 1,25 €      www.monnart.info

Voyage pictural / Exposition d'Éléonore Ramaekers

Du 10 au 30 septembre / Aux heures d'ouverture du Centre Culturel

Vernissage le samedi 10/09, lors de la rentrée culturelle.

À l’occasion de notre rentrée culturelle, nous avons le grand plaisir de vous faire découvrir l’univers pictural d’Eléonore Ramaekers, dont les toiles seront présentes en nos murs jusqu’au 30 septembre. Née à Messancy en 1980 et originaire d’Athus, Eléonore Ramaekers est amoureuse de la vie. Elle a toujours eu une attirance pour les arts plastiques, mais aussi l’art sous toutes ses formes.

Son style est plutôt varié. Tantôt dans l’abstrait, tantôt dans le figuratif, tantôt dans une recherche de la matière et de la couleur... Elle aime manier l’acrylique, mélanger les styles, les matières. Chacune de ses toiles révèle une partie d’elle-même, lui permet d’exprimer des sentiments muets par la trace que laisse le trait de ses pinceaux comme laisseraient les empreintes de ses pas dans le sable.

Entrée libre

Jeux vidéo, nouvelles technologies, génération Z numérique… / HP Repères Luxembourg

Jeudi 29 septembre / 20h15

En décentralisationAu Centre Culturel

Cette conférence traitera à la fois des aspect négatifs des jeux vidéos et des nouvelles technologies (il y a des pièges dans lesquels il ne faut pas tomber) mais elle nous apportera aussi un éclairage positif car le progrès a du bon, contribue au développement de nos jeunes, et convient particulièrement aux jeunes à Hauts Potentiels. Alors Pourquoi ne pas utiliser davantage les « serious games » à l’école par exemple ? C’est le pari que fait Alexandre Brzozowski. Plus d’informations sur notre conférencier via ce lien.

Cette conférence est destinée aux jeunes et moins jeunes férus de jeux vidéos, aux parents qui veulent comprendre ou qui s’inquiètent ainsi qu’aux enseignants qui veulent intégrer les jeux vidéos dans leurs cours pour créer une complicité et une nouvelle dynamique de travail.

N’oubliez pas de réserver rapidement au Centre Culturel d’Aubange (063 38 95 73), il n’y aura sans doute pas de place pour tout le monde !

Entrée : 6 €      www.hprepereslux.be

Les Archets du Sablon / De Nouvelles Orgues pour Messancy

Dimanche 25 septembre / 16h

En décentralisationÉglise de Messancy

Concert d’ouverture de cette seconde saison musicale. Sous la direction de Monsieur Jean-Marie Georges, premier prix du conservatoire de Liège et professeur aux académies de musique d’Arlon et de Bastogne, l’ensemble Les Archets du Sablon vous proposera des concertos de Vivaldi, Mozart, Haendel, Gluck… Comme chaque année, nous désirons donner une grande place aux jeunes à travers notre concert d’ouverture et partager ainsi avec eux la musique au sens large !

Les préventes seront disponibles aux emplacements suivants:
Librairie du Centre (Chez Lionel & Vanessa) – Messancy
Église de Messancy – dimanches à 10h45 – auprès de l’organiste, Olivier Toussaint.
Office de Tourisme du Pays de Longwy – Longwy-Haut, Place Darche
Centre Culturel d’Aubange – Athus
Arlon – recherche d’un point de vente en cours.
Par virement bancaire au plus tard 1 semaine avant le concert sur le compte courant de l’ASBL BE 29 0004 3181 1664 en précisant en communication vos noms, nombre de personnes et date du concert choisi. Les billets seront alors à récupérer en billetterie le jour du concert (Renseignements au secrétariat par téléphone 0032 (0)470 89 34 63 ou par mail info@orgues-messancy.be).

Entrée : 15 € / Prévente : 12 € / Gratuit pour les moins de 12 ans      orgues-messancy.be

Le tout nouveau testament / Ciné Club

Vendredi 23 septembre / 20h15

10 nominations et 5 prix dont ceux du « Meilleur Réalisateur » et du « Meilleur Film » aux Magritte du Cinéma belge 2016.

Dieu (Benoît Poelvoorde) est un type peu recommandable. Dans le triste appartement bruxellois qu’il occupe avec sa femme (Yolande Moreau) et sa fille Ea, il passe ses journées à traîner en pyjama, savates aux pieds, dans sa robe de chambre mal nouée. Sa vie s’organise en trois temps : aboyer sur ses proches, s’endormir en ronflant devant la télévision et, depuis son immense bureau aux murs géants garnis de millions de tiroirs, jouer de sales tours aux pauvres humains.

Derrière l’écran de son ordinateur vieillissant, ce cynique revanchard s’amuse à créer des lois absurdes et mesquines – de celles qui font que le téléphone sonne lorsqu’on se plonge dans son bain, ou que la file avance toujours mieux, au supermarché, à la caisse d’à côté…

Dieu peut faire pire, bien sûr. À tel point que son fils aîné s’est échappé de l’appartement, il y a bien des années, pour aller partager le sort des humains et leur donner un peu d’espoir. Sa fille d’une dizaine d’années est sur le point d’en faire autant, mais avant de partir, elle entend, elle aussi, jouer un tour à cet indigne père : ruiner l’emprise qu’il exerce sur les hommes en leur révélant, à tous, par des SMS envoyés simultanément, la date de leur mort…

Projection gratuite

Rentrée culturelle 2016 / Présentation de la programmation 2016-2017

© Remi Lambert

Samedi 10 septembre / Ouverture des portes dès 20 h

Venez découvrir notre nouvelle programmation : le tout public, le cinéma, le scolaire, les ateliers etc. Ambiance musicale assurée par Les Superluettes. Accrochez-vous, ces charmeuses de tympans ont plus d’une acrobatie vocale dans leur sac !

Géraldine Cozier et Sarah Klénès incarnent deux personnages hauts en couleurs, extravagants et diamétralement opposés qui chantent l’Amour. Le tout a cappella ! En effet, c’est au gré de leur seule voix qu’elles vous enverront valser de Lady Gaga à Edith Piaf, en passant par Lakmé de Delibes et Grease.

L’Amour avec un grand A, c’est quoi au juste ? Nous courons tous après lui mais… Pourquoi ? Elles mettent l’amour sens dessus dessous dans une énergie toujours bien déjantée et un ton plus qu’acide…

Les personnes qui auront réservé pourront retirer leur « Parcours 2016-2017 », nouvelle version, le soir même.

Entrée : 4 € (réservation indispensable)
Grignoteries et bulles offertes.